Bio

Introduction




©IDEMLafargePirus2019 - Image de synthèse fait à partir d’un scan 3D


        
Nous sommes Blanche Lafarge et Louise Lafarge, deux soeurs et artistes récemment diplômées de la HEAD Genève. Nous suivons actuellement le programme national de soutien à l’émergence artistique Création en Cours porté par les Ateliers Médicis, grâce au soutien du ministère de la Culture en partenariat avec le ministère de l’Éducation Nationale.

Nous sommes actuellement en résidence à Lyon, à la Factatory - lieu de création et de production transversal, dédié à la recherche et à l’expérimentation, afin de dévelloper Nos corps encodés un projet numérique et pluridiciplinaire que nous souhaitons vous présenter. Nous collaborons avec le Labo NRV, un laboratoire artistique consacré aux cultures numériques, copiloté par l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon.

Ce projet comporte trois grand axes: la création d’un dispositif, la production d’un court métrage d’animation et enfin une transmission auprès d’une classe de primaire.

Nos corps encodés questionne nos identités multiples, qu’elles soient virtuelles, réelles, ressenties, performées, civiles, agissantes ou narratives. Les identités numériques s'immiscent de plus en plus dans nos vies, notamment en cette période d’isolation sociale.

Le virtuel offre un espace propice à l’expressivité permettant aux sujets de s’écrire autrement et de s'inventer des identités, grâce aux avatars, cependant, c’est aussi un espace de surveillance massive
et de contrôle des données. Le gouvernement français souhaite d’ailleurs mettre au point une carte nationale d’identité électronique à partir de 2021. Que deviendront nos identités narratives si elles sont liées à nos identités civiles ? Que signifie y être présent  dans un monde de représentation et comment offrir de nouvelles perspectives d'inclusivité pour tou.s.x.tes ?

Étudier l’identité et les représentations permet de comprendre que les interfaces numériques changent le regard que nous portons sur soi, sur l’Autre et sur le monde. Ce constat nous a amené à développer un volet pédagogique à notre projet car les enfants d’aujourd’hui, qui grandissent avec ces données, ont ainsi une cartographie mentale et corporelle différente de celle de leurs aînés, iels intègrent d’emblée des formes d’apprentissages incluant ces paramètres.






Mark